Mémoires françaises

Des châteaux de l'Indre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des châteaux de l'Indre

Message par vinz le Jeu 19 Juil - 19:26

Voici le château de Valençay dans l'Indre.
Il fut acheté par Charles Legendre de Villemorien à Antoine-Louis Chaumont de la Millière, intendant de Limoges(puis intendant des finances pour les Ponts et chaussées en 1781) vers 1766 . Legendre de Villemorien (qui avait pour parrain le Régent) était fermier des Fermes générales(c'est à dire financier interessé dans les affaires du roi et qui percevait entre-autre la taxe d'entrée dans Paris), maître générale des Postes, maître des forges de Valençay, receveur des bois et domaines de Soissons.
Il rénova le logis en abattant une des ailes et conservant le donjon et il fit construire les communs. Il rajouta les tours rondes et fit réaliser le jardin en terrasses.

L'avenue amenant au domaine fut réalisée au début du XVIIIe siècle mais Villemorien eut le projet d'en faire réaliser une autre avec un pont monumental de l'autre coté de son château mais l'intendant Nicolas Dupré de Saint-Maur et les ingénieurs des Ponts et chaussées s'y opposèrent.

Le château fut vendu au début du XIXe siècle à Talleyrand qui en fit sa demeure principale et en porta le titre: Valençay-Périgord.

vinz

Messages : 80
Points : 112
Date d'inscription : 15/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des châteaux de l'Indre

Message par vinz le Ven 20 Juil - 16:50

Propriété d'une des plus anciennes familles du Berry, les Barbançois qui remontaient au XIIIe siècle. Le propriétaire au XVIIIe siècle fut, Léon François de Barbançois, né en 1717. Il fut page de la Petite Ecurie du roi en 1732, premier écuyer en 1735 puis il fit une brillante carrière dans les Gardes-Françaises où il termina en 1767 colonel. Il avait sous ses ordres une compagnie du régiment du Maréchal-duc de Biron. Il en prit sa retraite en 1780. Il fut chevalier de l'ordre de Saint-Louis en 1767 et élevé au rang de marquis de Barbançois-Villegongis en 1768 . Il avait épousé, le 6 aout 1754, Louise-Hélène Le Féron dite Mademoiselle de Savigny.De leur union naîtront six enfants dont son héritier Charles-Hélion le 16 aout 1760.



On dit que le château de Villegongis fut une copie d'une des ailes de Chambord mais aucuns documents ne veint l'attester.
Les marquis de Villegongis firent de nombreux travaux: tout d'abord un parc géométriques et des canaux puis des communs. A sa retraite, Léon-François et son fils, touché par les idées physiocratiques et sûrement aidé par des agronomes, réalisèrent une rivière artificielle pour la culture de la luzerne. Le roi leur donna plusieurs bélier espagnol pour tenter des croisements avec les béliers berrichons et obtenir des animaux plus robustes. Le Berry devint la région principale de l'élevage des moutons pour leurs viandes et la laine à destination de Paris. A la mort de son père, Charles-Hélion continua ses innovations agronomiques et créa la 1ere société d'agriculture de l'Indre sous l'Empire.

vinz

Messages : 80
Points : 112
Date d'inscription : 15/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum